Des liens étroits avec le monde de l’entreprise

Des interfaces multiples

Parmi les écoles d’ingénieurs, l’École des Mines de Paris est depuis près de quinze ans numéro 1 (source : Industries et Technologies) par son volume de recherche contractuelle avec les entreprises, avec plus de 30 millions d’euros en 2019, ce qui représentent 40 % des ressources globales de l’Établissement. Ces liens étroits ont des conséquences directes sur la formation des ingénieurs civils :

  • le contenu de la formation évolue régulièrement pour tenir compte des besoins des entreprises et des progrès de la connaissance
  • des représentants de nos principaux partenaires économiques siègent dans la plupart des conseils et comités de l’École
  • près de 800 vacataires issus du monde économique, auxquels s’ajoutent près d’une centaine d’intervenants bénévoles, participent activement à la formation des ingénieurs civils
  • chaque enseignant-chercheur de l’École, de par sa participation à des contrats de recherche industrielle, est en prise directe avec les réalités économiques, maintenant ainsi son expertise à jour
  • les projets en entreprise, soigneusement sélectionnés, préparés et tutorés, sont un élément clé de la pédagogie du cycle. Chaque élève du cycle Ingénieur Civil aura ainsi passé, au terme de sa scolarité, au moins 12 mois en entreprise (1 mois en 1ère année, 5 mois en 2ème année, 6 mois en 3ème année)

Une autre interface avec les entreprises s’appuie sur les 20 chaires d’enseignement et de recherche qui traitent de thématiques de recherche porteuses d’innovation pour tous. Une chaire comprend de un à dix partenaires industriels et a pour objectif de :

  • développer les enseignements dans le domaine identifié, au sein des formations dispensées à l’École des Mines de Paris
  • mener un programme de recherche ambitieux
  • favoriser les échanges et les synergies entre les mondes académique et industriel

La recherche partenariale

Cette collaboration avec le monde socio-économique s’appuie sur la vision propre à l’École des Mines de Paris de la recherche et de son imbrication avec l’enseignement.

En 1967, Pierre Laffitte, alors Directeur de la Recherche initie le concept novateur de recherche partenariale, orientant l’excellence scientifique vers le monde économique et la société. Aujourd’hui, les 19 centres de recherche de l’École des Mines de Paris, forts de leurs 237 enseignants-chercheurs, 400 doctorants et post-doctorants, continuent cette aventure et se positionnent très largement en tête des grandes écoles pour leur volume de recherche sur contrats – qu’ils soient publics ou privés.

Ces laboratoires d’excellence dont les recherches à l’intersection de domaines multiples ont permis l’émergence de nouvelles disciplines, telles la géostatistique, la morphologie mathématique ou le contrôle des systèmes plats, largement étudiées par la communauté scientifique et diffusées dans l’industrie et les services.

Ces activités de recherche uniques font partie intégrante du projet éducatif du cycle Ingénieur Civil.